Actualité

Détail

Accueil » Actualites » Détail
Intégration de la prévention et de la prise en charge des lésions précancéreuses du col de l’utérus dans le paquet de services offerts aux femmes séropositives au Togo

Intégration de la prévention et de la prise en charge des lésions précancéreuses du col de l’utérus dans le paquet de services offerts aux femmes séropositives au Togo

07 Juin 2017

Et c’est parti pour la mise en œuvre du projet « Intégration de la prévention et de la prise en charge des lésions précancéreuses du col de l’utérus dans le paquet de services offerts aux femmes séropositives au Togo » ce mercredi 07 juin 2017.

Ils étaient une cinquantaine d’Invités au rang desquels le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, M Nicoue BROOHM, le Premier Secrétaire de l’Ambassade du Japon en Côte d’Ivoire M Kyota AOKI, le Conseiller aux Programmes du Bureau Régional Afrique de l’IPPF, M Adji AHADJI et les Chefs Divisions Santé Maternelle et Infantile Dr AGOSSOU et maladies non transmissibles Pr Moufou BELO à être témoins du lancement de ce nouveau projet de l’Association.

Financé par la Japanese Trust Fund (JTF) avec la forte implication de l’IPPF des bureaux Central et Afrique, le projet qui cible la population en général et les femmes séropositives en particulier vient combler le déficit d’offre de services en dépistage et prise en charge des lésions précancéreuses dans le Pays. Selon Dr Christian MOUALA, Directeur Pays de l’ONUSIDA, ce projet constitue l’expression parfaite de l’intégration des services fort souhaitée dans les Structures sanitaires et le partenariat qu’il promeut comme stratégie renforce la réponse du Togo face aux cancers et au VIH/sida.

L’émissaire du Japon pour sa part, a fortement remercié l’IPPF et son Association Membre du Togo pour la contribution à l’amélioration de l’état de santé des populations. Le financement de ce projet à hauteur de 85 millions de francs a été motivé par le fait que les différentes composantes du projet s’inscrivent dans la politique sanitaire du Japon vis-à-vis de l’Afrique conformément à la promotion de la couverture sanitaire universelle du Gouvernement du Japon en faveur de l’Afrique et particulièrement du Togo a-t-il ajouté.

Dans son discours de lancement, le Représentant du Ministre de la Santé, Dr Abram AGOSSOU a rappelé que ce projet s’intègre parfaitement dans le plan stratégique de prévention et de contrôle du cancer du col de l’utérus. Il a félicité l’ATBEF pour le rôle majeur qu’elle joue dans le pays et remercié le Gouvernement japonais et l’IPPF pour le soutien apporté pour la mise en œuvre de ce projet. Il a pour terminer réitéré le soutien du Ministère de la santé pour la mise en œuvre de ce projet.

Notons qu’au cours de la cérémonie, à la suite de la présentation aux invités et aux médias du contenu du projet par le Responsable Médical de l’ATBEF, Dr Bingo MBORTCHE, des échanges très enrichissants dont une déclaration de soutien du Chef du Département de gynécologie du Centre Hospitalier de référence du Pays, ont permis à chacun de mieux cerner les contours de ladite intervention.
 

SERVICE COMMUNICATION ATBEF

Partager:

Je soutiens les actions de l’ATBEF